CR Débat : « une Monnaie Locale Complémentaire, pour quoi faire ? »

… suite de l’AGO du 7 novembre 2015


Projection de 8 mn extraits de « Sacrée croissance » de Marie Monique ROBIN :

Sur le « Palmas », monnaie locale du quartier « Conjunto Palmeras » (30.000 hab) de la ville de Fortaleza, ville de 2,5 millions d’habitants au Brésil. La banque communautaire a été créée en 1998 et le Palmas en 2002. Aujourd’hui, la banque communautaire emploie 30 salariés du quartier, 93% de la population fait ses achats dans le quartier (contre 20% avant la création de la monnaie locale), plus de 240 entreprises ont vu le jour dans le quartier, créant plus de 2.000 emplois. En 2013, le Brésil comptait déjà 103 banques communautaires et monnaies locales inspirées du Palmas.

Projection de l’animation de 3mn présentant le fonctionnement du « Galléco » :

Monnaie d’Ille et Vilaine et expliquant qu’il existait à la fin des années 1980 deux monnaies dans le monde et qu’il en existe aujourd’hui plus de 13.000.

Nicolas COURATIN, qui travaille depuis plus de deux ans à la création de « LA BANQUE CENTRALE DACQUOISE » (LA-BCD) et de sa monnaie l’ « Eureu Gascon » :

A ensuite expliqué que l’ « Eusko », monnaie locale du pays basque née en 2013, devenue la première de France et la troisième d’Europe et qui a généré 6 emplois pour sa gestion, est aujourd’hui utilisée par près de 3000 personnes (cf article des « Échos » de janvier 2015) et 600 professionnels l’acceptent comme paiement.

Le « Sol-Violette » soutenu par la Mairie de Toulouse a aujourd’hui 1800 adhérents et 152 prestataires.

Il a également présenté celle de Villeneuve-sur-Lot, l’ « Abeille », qui existe depuis 2010 et est utilisée par plus de 400 personnes et 60 entreprises (cf le documentaire France Culture « Sur les Docks » – 21 fevr. 2012 et l’article de Direct matin « les Monnaies Locales ont la cote en France – 23 mai 2015) : À Villeneuve-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne, on peut faire ses courses, régler le médecin, et bientôt peut-être payer une place de théâtre, une entrée à la piscine ou les services de la nounou… en Abeilles. Abeilles, Sol-Violette, Lucioles et Occitans : ainsi se nomment quelques-unes des « monnaies locales complémentaires » en circulation sous forme de coupons dans un périmètre limité. Initiées il y une dizaine d’années en Allemagne, les monnaies locales complémentaires fleurissent actuellement en France. On en compte aujourd’hui une vingtaine, en vigueur ou en projet.

La « T!nda » en Béarn existe déjà également depuis juin 2015 et 100 prestataires de Pau et sa région l’acceptent déjà (Annuaire des prestataires), et sur France 2 (émission « tout compte fait »).

L‘ « Ostréa » en Bassin d’Arcachon et Val de l’Eyre.

A Volos, en Grèce, les habitants utilisent une monnaie locale, le « TEM » depuis 2009 pour faire leurs achats quotidiens ou aller au cinéma.

Par ailleurs, la réglementation avance : un Trésor public a accepté d’être payé en monnaie locale, il est possible de payer des salariés en monnaie locale.

>>> Voir aussi :

— O —

Publié dans Non classé, Vie de l'association Tagués avec : , , ,

Calendrier

<< Août 2022 >>
LMMJVSD
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Événements proches

  • Aucun événement

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

Sujets récents

Forums

Groupes